Rugby : les joueurs du XV de France ayant fait la fête après la défaite en Ecosse exclus du groupe contre l'Italie

Pour les dirigeants du XV de France, ces joueurs "n'ont pas respecté leur statut de joueur international et les devoirs qui en découlent". 

Alors que le prochain match du Tournoi des six nations se déroulera le 23 février à Marseille, la sanction est tombée. Ce mardi 13 février, l'encadrement du XV de France a annoncé par communiqué que tous les joueurs qui avaient fait la fête après la défaite en Écosse sont exclus du groupe qui affrontera l'Italie. Parmi ces rugbymen concernés, Teddy Thomas et Louis Picamoles. 

"Par ce comportement inapproprié, ils n'ont pas respecté leur statut de joueur international et les devoirs qui en découlent", a souligné le staff. 

Ce dimanche à Édimbourg, les Bleus se sont inclinés 26 à 32 lors du deuxième match du XV de France dans la Tournoi des six nations. Ils doivent désormais affronter l'Italie le 23 février, à Marseille. 

Lundi 12 février, la police écossaise avait retardé le départ de l'avion su XV de France en raison d'une agression sexuelle présumée qui aurait eu lieu dans le centre d'Édimbourg. Après enquête, les autorités avaient conclu qu'"aucun crime n'avait été commis". Mais à l'arrivée de l'avion des Bleus à Paris, ce lundi, six internationaux n'étaient pas présents : Anthony Belleau, Jonathan Danty, Yacouba Camara, Félix Lambey, Louis Picamoles et Rémi Lamerat. Il semblerait que seul Camara ait été conservé dans le groupe qui affrontera l'Italie. Quatre autres joueurs ont également été écartés de la sélection : Teddy Thomas Arthur Iturria, Alexandre Lapandry et Sekou Macalou.

Ces internationaux seront remplacés par Mathieu Bastareaud, François Trinh-Duc, Mathieu Babillot, Camille Chat, Gaël Fickou, Kélian Galletier, Rémy Grosso, Bernard Le Roux et Romain Taofifenua.

Rubriques

Société