La cavale de l'ancien braqueur aura duré trois mois. Elle s'est terminée dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 octobre, lorsque le "roi de la belle" a été interpellé dans un appartement de Creil, dans l'Oise. Qui sont les personnes arrêtées aux côtés de l'homme qui était alors le plus recherché de France ? 

La cavale de Redoine Faïd a pris fin à 04h20 dans la nuit du mardi au mercredi 3 octobre, trois mois après sa spectaculaire évasion de la prison de Réau, en Seine-et-Marne. Interpellé par les policiers de la BRI à 100 kilomètres de là, dans un logement de Creil (Oise), sa ville natale, l'ex-braqueur se trouvait en compagnie de 7 autres personnes. 

L'opération, qui a mobilisé 120 policiers, a permis de cueillir l'homme le plus recherché de France, aux côtés de l'un de ses frères, Rachid Faïd, son neveu, Ishaac H., 27 ans, et une jeune femme prénommée Alima. Cette dernière est une ancienne adjointe de sécurité au commissariat de Persan, dans le Val-d'Oise, et à la police aux frontières (PAF) de Roissy. C'est à son domicile que les enquêteurs de la BRI ont interpellé Redoine Faïd. 

Lors de sa conférence de presse, le procureur de la République de Paris a indiqué que les enquêteurs avaient été intrigués, il y a quelques jours, par une femme qui avait pris à bord de sa voiture "une personne vêtue d'une burqa dont l'allure laissait supposer qu'il pouvait s'agir d'un homme".  

Durant la soirée du 2 octobre, "vers 22h30 (...), les enquêteurs ont vu l'individu vêtu d'une burqa sortir du véhicule (...) et entrer au domicile de la jeune femme", avant d'être rejoint par une seconde personne à l'allure masculine, également vêtue d'une burqa. L'opération a alors été lancée. 

Au même moment, un autre neveu de Redoine Faïd était interpellé à Villiers-sur-Paul, dans l'Oise. Il s'agit de Lyazid F., 39 ans, connu des services de police pour trafic de stupéfiants, outrages et faits de violence. 

Deux autres personnes ont également été interpellées ce mercredi, dans l'Oise. Tous ont été placés en garde à vue. Quant à Redoine Faïd, son frère et ses neveux, visés par des mandats d'arrêt, ils ont été placés en détention en vue de leur mise en examen. 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !