Ramadan poursuivi en Suisse

Tariq Ramadan, accusé de plusieurs viols et incarcéré en France depuis sept mois, a également été mis en examen pour viol par le parquet de Genève, ce dimanche. Une agression sexuelle qui se serait déroulée en octobre 2008.

Alors que l'intellectuel musulman s'apprête à déposer, ce mardi, une troisième demande de mise en liberté suite à la confrontation avec sa deuxième accusatrice, Tariq Ramadan se retrouve au coeur d'une nouvelle accusation qui émane cette fois-ci de Suisse. Incarcéré à la prison de Fresnes depuis sept mois, pour des accusations de viols qu'il ne cesse de nier, il vient d'être mis en examen ce dimanche par le parquet de Genève, qui a ouvert une instruction, l'équivalent en France d'une mise en examen, pour des faits de viol et de contrainte sexuelle. 

En avril dernier, une plainte avait été déposée à Genève par une femme, qui accuse Tariq Ramadan de l'avoir violée en octobre 2008, dans un hôtel de la ville. Cette plainte avait été suivie de l'ouverture d'une procédure, en septembre. "Cette décision marque un événement majeur de la procédure suisse et démontre le sérieux des accusations portées par notre cliente", a souligné par communiqué Me Romain Jordan, avocat de la plaignante suisse. 

Quant à l'avocat du théologien, il évoque pour sa part "un non-événement" auprès du Parisien. Tariq Ramadan pourrait être auditionné en octobre par le procureur suisse, qui se déplacerait alors en France pour lui signifier sa mise en examen.

Rubriques

Société