Raciste, elle perd son boulot

Une Américaine, filmée en train d'empêcher son voisin noir de rentrer chez lui, a perdu son travail...

La scène s'est déroulée ce vendredi soir à Saint-Louis, dans le Missouri. Après sa journée de travail, D'Arreion Toles s'apprête à rentrer chez lui lorsqu'il en est empêché par sa voisine, à l'entrée de son immeuble. Celle-ci affirme ne jamais l'avoir vu ici et refuse de le laisser passer. D'Arreion sort alors son téléphone portable pour filmer la scène. 

«S'il vous plaît, enlevez-vous, madame», demande le jeune Noir. «Vous habitez ici?», insiste sa voisine. «J'ai déjà répondu à cette question. Excusez-moi, vous me bloquez», répond le jeune homme.

La voisine, Hilary Mueller, ne veut rien entendre et explique être «mal à l'aise» à l'idée que l'Américain, de couleur noire, pénètre dans son immeuble. «C'est mon immeuble aussi. Ce n'est pas votre immeuble, vous n'en êtes pas la propriétaire», lui rétorque le jeune homme. Ce dernier a finalement pu rentrer chez lui, non sans devoir forcer le passage, ce qui a fortement déplu à Hilary Mueller. «Je veux savoir qui vous allez voir. Je veux savoir pourquoi vous êtes ici. Et si vous êtes un voisin, j'aimerais faire connaissance avec vous», explique-t-elle. «Arrêtez de me suivre ou j'appelle la police pour harcèlement», prévient D'Arreion Toles.

Le jeune homme était chez lui depuis une demi-heure à peine, lorsqu'il a reçu la visite de la police, alertée par sa voisine. «J'étais choqué que ce soit ça, l'Amérique en 2018!», rapporte-t-il sur sa page Facebook, où il a publié la vidéo, qui cumule plus de 10 millions de vues. 

L'entreprise où travaille Hilary Mueller, Tribeca-STL, une agence immobilière, a tenu à prendre ses distances avec l'Américaine, annonçant l'avoir licenciée. «Notre société ne tolère pas et ne tolérera jamais le racisme ou le profilage racial», a déclaré la compagnie par communiqué.  

Rubriques

Société