Qui est le jeune Américain arrêté avec la tête d'une Japonaise dans sa valise ?

L'Américain de 26 ans a été interpellé au Japon, alors qu'il circulait avec une valise contenant la tête de sa victime, une femme dont il avait abandonné le reste du corps.

En février, un jeune Américain en voyage au Japon a été arrêté après la découverte d'un corps démembré dont la tête se trouvait dans sa valise, rapporte le New York Post. Ce lundi, le quotidien dresse le portrait de ce touriste de 26 ans accusé de meurtre, décrit par ses proches comme un "fils à maman", très choyé. 

Né en Russie, Yevgeniy Vasilievich Bayraktar est arrivé aux États-Unis à l'âge de 9 ans. Sa mère avait alors épousé un ingénieur texan dont elle avait fait la connaissance sur un site de rencontres. C'est sur un site de ce genre que le suspect a contacté sa victime, un mois avant qu'il ne se fasse interpeller. 

Peu de choses ne filtrent dans la presse américaine au sujet du jeune homme, si ce n'est qu'il a connu une enfance et une adolescence modeste. Il a vécu à Long Island avec sa mère et son troisième mari, dans une caravane au confort sommaire. Décrit comme un "fils à maman", l'ancien beau-père du suspect, qui vit désormais à Houston, a précisé n'avoir jamais entretenu de liens particuliers avec lui. «Sa mère et lui étaient très proches, mais avec moi, ce n’était pas le cas».

Yevgeniy Vasilievich Bayraktar a été brièvement en poste dans l'armée de l'air, où il a servi 11 mois durant avant d'en partir en juin 2012. 

Après son arrestation au Japon, où les enquêteurs l'ont interpellé alors qu'il voyageait avec la tête de sa victime dans une valise, une jeune femme japonaise, il a reconnu «avoir abandonné le corps de la femme». Il n'a pas expliqué les raisons d'un tel geste. 

En octobre dernier, un fait divers similaire avait défrayé la chronique. Un Japonais de 27 ans avait été arrêté. Neuf corps dépecés avaient alors été découverts dans son appartement de la banlieue de Tokyo.

Rubriques

Société