Qui est Cherif C., fiché S ?

Cherif C., toujours en fuite ce mercredi matin, était déjà connu des autorités comme délinquant multirécidiviste et fiché S...

Ce mardi soir dès 19h50, ce Strasbourgeois d'origine âgé de 29 ans a ouvert le feu dans les rues du centre-ville de Strasbourg, tuant trois personnes et en blessant 14 autres, dont neuf grièvement d'après un dernier bilan effectué à 10 heures ce matin. 

Visé par une enquête ouverte dans la foulée par le parquet de Paris pour "assassinat, tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle", Cherif C. était fiché S, soit Sûreté de l'État, et en conséquence surveillé par les services antiterroristes. 

Invité de France Inter ce mercredi matin, le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur, Laurent Nunez, a fourni quelques informations sur cet homme : « C’est un individu qui est connu en droit commun pour beaucoup de délits autres que le terrorisme. Il n’a jamais été connu pour des délits liés au terrorisme. Mais il a un casier [judiciaire] important. » Malgré tout, Cherif C. était connu pour fréquenter les réseaux radicalisés strasbourgeois. 

Condamné pour des faits de droits communs en France, mais également en Allemagne, le jeune homme a déjà passé plusieurs mois en prison. Selon Laurent Nunez, ce serait lors de ses séjours répétés en prison qu'il se serait radicalisé "dans sa pratique religieuse". Cherif C. n'aurait jamais tenté de rejoindre les rangs de Daesh en Syrie. 

D'après l'AFP, ce délinquant multirécidiviste devait être interpellé le matin-même de son passage à l'acte, dans le cadre d'une enquête pour braquage où il est accusé de tentative d'homicide. La perquisition menée à son domicile, où des grenades ont été saisies, n'a pas permis son interpellation. 

Après avoir été blessé par un militaire de la force Sentinelle, entre 20h20 et 21h, l'homme a réussi à prendre la fuite à bord d'un taxi. Près de 350 personnes (gendarmes, policiers, BRI et RAID) sont actuellement à ses trousses. 

Rubriques

Société