Propos racistes contre la Jeanne d'Arc 2018 : une enquête est ouverte

Suite a son élection, la Jeanne d'Arc 2018 a été victime de propos racistes. La procureur de la République d'Orléans décide d'ouvrir une enquête afin de retrouver les auteurs de tweets injurieux. 

Selon France Bleu Orléans, la procureur d'Orléans a ouvert une enquête pour "incitation et provocation à la haine raciale" dont la Jeanne d'Arc 2018 a été victime.

Victime d'injures racistes sur les réseaux sociaux 

Mathilde Edey Gamassou, jeune métisse et catholique pratiquante, avait été choisie pour incarner Jeanne d'Arc en 2018 lors d'un défilé le 8 mai dans les rues d'Orléans. D'origine béninoise, elle a depuis, été la cible d'injures racistes sur les réseaux sociaux. Elle a été, entre autres, comparée à un babouin. 

Un des tweets visés par la procureur

Une enquête préliminaire a été ouverte

Nicole Bessone, procureur d'Orléans, a décidé d'ouvrir une enquête préliminaire « pour engager des poursuites notamment quand on assimile cette jeune fille à un babouin, ce qui est tout à fait scandaleux ».

La procureur compte retrouver l'identité des personnes qui se cachent derrière deux tweets, qui «​​​​​​​ relèvent clairement de l'application de la loi pénale ». Le premier est celui d'un internaute, qui avait comparé son visage à celui d'un babouin. Sur un deuxième compte, l'auteur avait répondu à ce message en publiant une image de bananes.

Profondément choquée par ces réactions racistes, Marlène Shiappa, secrétaire d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes a exprimé son "soutien" à Mathilde tout en rappelant que « la haine raciste de la fachosphère n'a pas sa place dans la République française »​​​​​​​. 

Rubriques

Société