Propos enregistrés : Laurent Wauquiez dans la tourmente

Les propos enregistrés, tenus par le patron des Républicains lors d'un cours à l'EM Lyon en fin de semaine dernière, ont provoqué le scandale jusque dans son propre parti et déstabilisé bon nombre de militants. Beaucoup y voient une confirmation de la radicalité de leur nouveau président, dont les idées sont empreintes d'un extrême radicalité. 

Ses paroles, prononcées dans le cadre d'un cours à l'EM Lyon, devant des étudiants, vont-elles lui coûter cher ? Quoi qu'il en soit, le président des Républicains se retrouve, depuis vendredi soir dernier et la diffusion dans l'émission Quotidien de ses propos, en pleine polémique. Dans l'enregistrement, vraisemblablement capturé par un élève de son cours, Laurent Wauquiez s'en prend à Nicolas Sarkozy ou encore à Gérald Darmanin. Au sein de son parti, aucun ténor ne se risque à commenter l'affaire, contrairement aux militants qui se divisent encore un peu plus à son sujet.

"Je pense que le fait qu'il aille sur le terrain du populisme et de la théorie du complot desserve plus le parti qu'autre chose. C'est de la politique de politicards", estime par exemple Mathieu, fidèle de Valérie Pécresse, au micro d'Europe 1. Même sévérité chez Maxime, qui craint que l'attitude de Laurent Wauquiez ne fasse sombrer son parti. "Qu'il n'aime pas Darmanin, mais dire que c'est un Cahuzac niveau 10… C'est des ragots d'école. Il faut que l'on soit dans l'opposition, mais il ne faut pas que l'on soit Le Pen compatible. Il s'est pris pour Trump", tacle-t-il. 

Laurent Wauquiez peut toutefois compter sur le soutien inconditionnel d'autres militants. "Il a senti ce que voulaient les militants. Il est notre porte-parole, il dit tout haut ce que les militants pensent tout bas. Quelque part, c'est la vérité" affirme ainsi l'un d'entre eux. 

Rubriques

Société