Prison ferme pour des policiers

Ce mercredi 6 mai, deux policiers ont été condamnés en comparution immédiate à Marseille, à quatre ans et dix huit mois de prison pour l’arrestation illégale d’un jeune réfugié afghan.

Deux policiers ont été incarcéré pour avoir arrêté illégalement un jeune réfugié afghan et pour l’avoir abandonné 30 km plus loin dans un terrain vague où la victime affirme avoir été frappée. Ils ont été condamnés pour enlèvement et séquestration faux et violences volontaires. Le troisième membre de cet équipage de la CRS, une jeune femme, adjointe de sécurité, a écopé d’un an de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Marseille.

La présidente Céline Ballérini a déclaré : “Le tribunal est parfaitement assuré de la loyauté, de la compétence, du dévouement de la police, nous lui faisons confiance (…) mais la contrepartie, c’est que cela ne peut pas souffrir de dérogations et de commissions d’infractions”. Des caméras de surveillance avaient filmé l’interpellation de la victime sur le Vieux-Port de Marseille. Les policiers le soupçonnaient d’avoir craché sur deux passants qui lui auraient refusé une cigarette.

Rubriques

Société