Présidentielles : le FN a fabriqué de toute pièce une vidéo accablant Macron

Le Front national a fabriqué de toute pièce une vidéo dans laquelle un faux témoin relaie des affirmations diffamatoires, insinuant clairement une collusion entre Emmanuel Macron et Delphine Ermiotte, la patronne de France Télévisions. Une vidéo tournée lors de la campagne présidentielle. 

Le 16 mars 2017, des partisans du FN, proches de la présidente, ont diffusé le témoignage d'un homme qui se présentait comme un journaliste à France Télévisions. Ce dernier livrait un témoignage censé déstabiliser le candidat d'En Marche, alors en pleine campagne présidentielle. En réalité, révèle BuzzFeed ce mardi 16 janvier 2018, ce prétendu journaliste n'est autre que Christophe Boucher, prestataire du FN proche du conseiller de Marine Le Pen, le sulfureux Frédéric Chatillon

La vidéo de 2mn24, publiée sur Twitter par David Rachline, directeur de campagne de Marine Le Pen, montre ce témoin anonyme affirmer qu'il existe une forte collusion entre Emmanuel Macron et Delphine Ermiotte, patronne de France Télévisions. L'homme, qui se présente comme un ancien collaborateur de Delphine Ermiotte, explique à visage caché que cette dernière a été nommée en 2015 "évidemment pour faire la campagne de François Hollande". Et le témoin anonyme de préciser : "dès que Hollande n’a plus été candidat, bien évidemment, il a fallu soutenir coûte que coûte Macron avec l’objectif clair de battre Marine Le Pen…Voilà, ce sont des relations plus qu’amicales".

En réalité, "ce sont Damien Philippot et Philippe Vardon qui ont monté ça", a affirmé à BuzzFeed un ancien permanent du Front national durant la présidentielle. Damien Philippot était alors le responsable du pôle rédaction de Marine Le Pen pendant sa campagne et Philippe Vardon était le vice-président du groupe FN en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Contactés par BuzzFeed, les deux hommes n'ont pas souhaité s'exprimer.

Rubriques

Société