Poutine vainqueur!

Que l’invasion de l’Ukraine soit pour mercredi, comme l’a dit Joe Biden à ses alliés occidentaux lors d’un call vendredi, ou pour la fin des jeux de Pékin (le 20) comme l’annonce le conseiller à la Sécurité nationale US … voire que les troupes russes ne bougent pas, Poutine a déjà gagné. Sur tous les fronts. La Russie est au centre du jeu. Si le but était d’effacer l’humiliation de la relative éclipse de la Russie sur la scène internationale, c’est réussi. Poutine a déclenché « la crise européenne la plus grave depuis 70 ans » et les chefs d’Etat ou de gouvernement (Emmanuel Macron et Scholz) se succèdent chez lui en position de demandeurs. L’Ukraine est affaiblie. Entre 2013 et 2015, durant le dernier conflit avec la Russie – le PIB ukrainien a été divisé par deux et n’a toujours pas retrouvé son niveau de pré-crise. Le blocus aérien de fait (la Lloyds annonce qu’elle cesse d’assurer les vols au-dessus/à destination de l’Ukraine) va faire très mal à Kiev. L’Union Européenne et les Américains ont déjà annoncé qu’ils n’y enverraient pas un soldat.

Rubriques

Société