Dans les Pyrénées-Atlantiques, un couple intéressés par l'achat d'une maison à Cambo-les-Bains, s'est finalement rétracté après avoir appris que la propriétaire avait tué ses deux enfants. Celle-ci a porté l'affaire en justice. 

Dans les Pyrénées-Atlantiques, un couple et ses deux enfants recherchaient une maison, lorsqu'ils ont eu un coup de coeur pour une habitation de Cambo-les-Bains. Après avoir signé un compromis de vente, les acheteurs ont tout de même étaient intrigués par l'attitude des vendeurs. Ils ont alors décidé d'effectuer des recherches et ont découvert avec stupéfaction que la mère avait tué ses deux enfants. 

Deux enfants vivaient bien dans cette maison, jusqu'au 30 septembre 2016, date à laquelle la mère de famille a noyé son fils de 6 ans et sa fille de 4 ans dans le fleuve l'Adour, à Bayonne. Finalement, après une hospitalisation dans un service psychiatrique, la mère avait été jugée pénalement irresponsable à cause de "l'abolition totale du discernement au moment des faits". 

Suite à cette découverte, le couple d'acheteurs s'est désisté de la vente de la maison, actée par un document signé par les deux parties, mais dont la vente n'avait pas encore été officiellement établie devant un notaire. La propriétaire, qui n'accepte pas ce changement d'avis, exige que leur promesse d'achat soit honorée. Elle a porté l'affaire devant la justice. 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !