Pour Jean-Marie Le Pen, le nouveau nom du FN est un "assassinat politique"

Ce lundi, le fondateur du Front national a fait savoir que le nouveau nom du parti était un "assassinat politique". Il estime désormais avoir "plus de droit que quiconque" d'utiliser le nom de Front national, maintenant que sa fille a décidé de s'en séparer. 

Jean-Marie Le Pen, qui a indiqué avoir bien conservé le titre de président d'honneur du Front national, a réagi ce lundi matin au sujet du nouveau nom du parti frontiste, rebaptisé par sa fille Marine Le Pen "Rassemblement national". "Ca veut dire que si Mme Le Pen abandonne le titre de Front national je crois que j'ai plus le droit que quiconque à en user si j'ose dire", a-t-il souligné sur France Inter.

Le FN c'est "une âme, une histoire, un passé. Faire fi de tout ça me paraît désastreux"

Quant au choix du nom en question, le fondateur du Front national estime qu'il s'agit là d'un "assassinat politique" qui "n'apporte rien de nouveau". Il est "désastreux qu'on abandonne le nom Front national car c'est un repère inimitable et incontournable", a-t-il fait savoir. Pour Jean-Marie Le Pen, sa fille Marine a "manqué d'imagination semble-t-il" en choisissant ce nom qui a déjà "été utilisé deux fois, une fois aux cantonales de 1985 et une fois aux législatives de 1986".

Le Front national c'est "une âme, une histoire, un passé. Faire fi de tout ça me paraît désastreux", a conclu Jean-Marie Le Pen.

Rubriques

Société