Alors qu'il s'était enfui de son enclos du parc Naturlandia, en Andorre, un ours a été abattu par un employé. 

La mort de l'ours Torb, abattu par un employé du parc Naturlandia, en Andorre, a déclenché une polémique qui atteint les sommets de l'État, dans un pays où le tourisme représente une ressource majeure.

Il était environ 10 heures mercredi 14 juin, lorsqu’un ours mâle, âgé de deux ans, a réussi à s'enfuir de son enclos du parc animalier Naturlandia, rapporte le quotidien El Periòdic d’Andorra.

Torb, l'un des seuls ours à être né en captivité parmi cinq autres, se serait échappé en passant par un trou, puis aurait franchi deux clôtures électriques. Le directeur et le vétérinaire du parc, s'apercevant de sa disparition, auraient alors demandé à un employé de surveiller les agissements de l'ours, le temps d'aller chercher un fusil hypodermique afin de l'endormir.

Mais entre temps, l'employé a fait feu sur l'animal de 150 kilos, après avoir jugé que celui-ci représentait une menace pour un autre membre du personnel. Torb venait de tuer un mouton. 

Une mort qui a entraîné la fermeture temporaire du parc Naturlandia, très fréquenté des touristes, pendant quatre jours. Une réunion s'est tenue le jour même de l'incident entre  le chef du gouvernement de la principauté pyrénéenne, le ministre de l’Environnement, les responsables de Naturlandia et les élus de la commune de Sant Julià de Lòria.

Une enquête de police a été ouverte pour tenter de déterminer le déroulement précis des faits. Car l'affaire est prise extrêmement au sérieux en Andorre, où 80% du PIB provient du tourisme.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !