Une hausse "soutenue" mais pas "massive"...

En 2017, la barre des 100.000 demandes d'asile a été franchie en France, avec une prédominance des dossiers déposés par des ressortissants d'Afrique de l'Ouest et d'Albanie, apprend-on ce lundi du directeur général de l'Ofpra, Pascal Brice.

Par rapport à l'année précédente, les demandes enregistrées par l'Office français de protection des réfugiés et des apatrides (Ofpra) ont augmenté de 17%, après avoir progressé de 6,5% en 2016.

Pour Pascal Brice, il s'agit d'une "hausse soutenue" mais "pas d'un afflux massif". Le directeur général de l'Ofpra note que cette forte demande d'asile en France fait de notre pays l'un des tout premiers en Europe auxquels s'adressent les demandeurs d'asile. Devant la France se trouve l'Allemagne, qui s'attend cette année à recevoir pas moins de 200.000 dossiers.

En 2017, la majorité des demandeurs d'asile proviennent d'Afrique de l'Ouest et notamment de la Côte d'Ivoire, dont le nombre a quasiment doublé. Les ressortissants de République démocratique du Congo et les Algériens sont également nombreux à demander l'asile en France. L'Ofpra, qui précise que le délai moyen d'étude d'un dossier d'asile est de trois mois, assure poursuivre « ses efforts pour atteindre en 2018 l’objectif des deux mois » d'attente voulu par Emmanuel Macron.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !