La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes a rappelé des sachets et des bocaux de gros sels après avoir appris que ces lots contenaient une trop forte teneur en plomb. 

De fortes teneurs en plomb ont été détectées dans des sachets et des bocaux de sels de Guérande, issus de la production d'un jeune paludier indépendant de la Turballe, en Loire-Atlantique. Adrien Bruand a donc vu sa production retirée en urgence des magasins Lidl, Auchan et Carrefour.

Le plomb proviendrait de cartouches de fusil tombées au sol lors de séances de ball-traps, qui ont régulièrement lieu sur un terrain jouxtant la saline, précise Ouest France. Cette activité, qui consiste à tirer au fusil dans des disques projetés en l'air, aurait entraîné le dépôt de plomb au sol lorsque les cartouches retombent et s'éclatent en plusieurs billes de plomb qui viennent contaminer la saline.

11mg/kg de plomb dans les sachets, alors que la réglementation fixe le seuil à 2mg/kg autorisés

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes a rappelé des sachets et des bocaux de fleur de sel (250 grammes) ainsi que de gros sel (un kilo). Du sel labellisé, produit par Adrien Bruand et commercialisé entre avril 2017 et janvier 2018 dans les magasins Lidl, Auchan, ainsi que les filiales du groupe Carrefour. Alors que la réglementation fixe le taux de plomb à 2mg/kg autorisé, la teneur en plomb retrouvée dans ces lots de sel s'élève à 11 mg/kg.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !