Peut-on dire ouf ?

Yuval Harari dans The Economist soutient la thèse suivante: ce qui se joue en Ukraine est "la préservation de la plus grande réalisation politique de l’histoire de l’humanité" : la fin de la guerre. La guerre (= "organized warfare") n’est pas consubstantielle à l’humanité, c’est un choix politique. L’Homo Sapiens a 300 000 ans, les premières traces de conflit armé remontent à 13 000 ans. Depuis 1945, notre attitude face à la guerre a radicalement changé pour trois raisons : L’assurance d’une destruction nucléaire mutuelle en cas de conflit mondial. La fin des économies de ressources et l’avènement des économies de "savoirs" (contrairement aux champs de pétrole, les ingénieurs ne se conquièrent pas par invasion territoriale).  Des élites politiques et intellectuelles anti-guerre (là où jusqu’aux années 30 le bellicisme était accepté/valorisé). Cela a conduit à une inversion totale du destin de l’humanité : la paix a cessé d’être ce répit entre deux conflits, pour devenir l’état stable et "naturel" de nos sociétés humaines. C’est sur cette "non-plausibilité" de la guerre sur leur territoire que l’Occident et l’Europe en particulier se sont construits depuis 1945 et c’est cette « plus grande réalisation politique de l’histoire de l’humanité » que remet en cause l’invasion potentielle de l’Ukraine. Rien de moins. Espérons qu’on pourra dire ouf !

Rubriques

Société