Le rappeur Nick Conrad a déclenché une vive polémique avec son clip PLB, dans lequel il appelle à tuer des blancs. Le parquet de Paris a ouvert une enquête. 

Alors que son auteur affirme avoir voulu envoyer "un message d'amour", son clip appelant à "pendre les Blancs" a déclenché un véritable tollé au sein du gouvernement et poussé le parquet de Paris à ouvrir une enquête. Depuis, le nom du rappeur Nick Conrad, encore méconnu il y a quelques jours, alimente de nombreux échanges houleux sur les réseaux sociaux.

La polémique a commencé avec le clip de son titre PLB, initiales de "Pendez les Blancs". Une séquence de plus de 9 minutes, tournée en Seine-Saint-Denis, à Noisy-Le-Grand. Dès la première scène, le temps est donné : le rappeur allume tranquillement un cigare, tandis que le corps d'un blanc pend au bout d'une corde, en arrière-plan. Dans une autre séquence, Nick Conrad introduit un revolver dans la bouche d'un Blanc, séquestré dans le coffre de sa voiture, avant de l'abattre. 

"Pendez les Blancs"

Le texte de "PLB" est on ne peut plus explicite, notamment au sujet des bébés de Blancs, qu'il appelle à tuer : "Attrapez-les vite et pendez leurs parents, écartelez-les pour passer le temps, divertir les enfants noirs de tout âge petits et grands". YouTube a d'ores et déjà supprimé de sa plateforme la vidéo du rappeur et une plainte a été déposée par la Licra. 

"Pendez les Blancs"

 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !