Le pédophile donne rdv aux gendarmes

L'adolescente avec qui il pensait discuter était en réalité un gendarme spécialisé en cyber-criminalité. 

Les gendarmes de la Section de recherches de Lyon possèdent une habilitation particulière leur permettant de se faire passer pour un mineur sur les réseaux sociaux et sites de rencontre, notamment dans le but de piéger des pédophiles. Cette démarche vise avant tout à prouver que le pédophile présumé adopte bien une stratégie volontaire et réfléchie dans le but d'entrer en contact avec de potentielles victimes. 

Un sexagénaire lyonnais est tombé dans le panneau, le 17 octobre dernier. L'homme, qui pensait prendre contact avec une adolescente de 13 ans sur un site de rencontre pour adultes, a en réalité discuté avec un gendarme. Durant le dialogue, il a insisté pour se faire envoyer des photos, avant d'envoyer en retour une vidéo de lui, dans le plus simple appareil et en train de se masturber. Pour finir, l'homme de 62 ans a proposé un rendez-vous à "l'adolescente" place Bellecour. Mais à l'heure du rendez-vous, ce sont bien les gendarmes qui l'ont interpellé. 

Le pédophile présumé, docteur en chimie, a fait l'objet d'une comparution immédiate au tribunal correctionnel. 

Rubriques

Société