Pauvres petites sirènes

Décidemment l’Indonésie se radicalise peu à peu.

 

Deux statues de sirène, dont les poitrines étaient visibles, ont été couvertes d’un foulard. 

 

Elles se trouvaient dans le parc d’attraction Ancol Dreamland à Jakarta.

 

Elles ont même été déplacées dans un endroit plus calme, là où les familles ne se promènent pas.

 

Et ce n’est qu’un début !

Rubriques

Société