Âgé de 64 ans, il est atteint d'un cancer...

Patrick Henry souhaite mourir en homme libre. L'un des détenus les plus célèbres de France vient donc de demander une suspension de peine pour raison médicale. Hospitalisé depuis mai dernier pour un cancer à l'hôpital de la Pitié-Salpétrière, le détenu attend avec impatience la décision du tribunal de Melun, qui devrait se prononcer vendredi 15 septembre.

«On n'est plus dans un débat sur sa rédemption ou ses capacités de réinsertion, mais dans une situation objective, face à un homme atteint d'une maladie très grave et dont le pronostic vital est engagé. C'est une question de dignité pour lui, mais aussi pour la justice et l'administration pénitentiaire. La prison ne peut pas être un endroit où les gens meurent », souligne son avocat, Me Hugo Lévy.

Condamné à vie pour le meurtre d'un petit garçon

En 1977, Patrick Henry échappait à la peine de mort grâce à son avocat, Robert Badinter. L'homme écopé d'une peine de prison à vie pour l'enlèvement et le meurtre d'un petit garçon de 7 ans, Philippe Bertrand. Après avoir passé 20 ans derrière les barreaux, il était remis une première fois en liberté en 2001. Mais un an à peine après sa libération, Patrick Henry était interpellé en Espagne avec 10 kilos de cannabis.

Sa demande de libération conditionnelle, acceptée en janvier 2016 par le tribunal d'application des peines de Melun, avait finalement été rejetée par la cour d'appel de Paris. Son avocat se dit cette fois-ci confiant.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !