Après la mort de trois phoques sur des plages différentes du Pas-de-Calais, entre janvier et avril, l'ONG Sea Sepherd promet la récompense de 10.000 euros à quiconque permettra d'identifier les tueurs. 

10.000 euros, c'est la somme promise par l'association de défense des océans Sea Sheperd à toute personne qui posséderait des informations concernant la mort de trois phoques, tués entre janvier et avril sur des plages différentes du Pas-de-Calais. L'ONG espère ainsi faire avancer l'enquête, qui piétine.

"On a recours à ces récompenses quand les enquêtes piétinent. Récemment, en Asie, une récompense équivalente a permis l’arrestation de braconniers de tortues. Ça surprend encore en France, mais nous voulons agir. Nous ne voulons pas laisser un sentiment d’impunité s’installer chez les tueurs de phoques du Pas-de-Calais, qui est quand même le seul endroit en France où il existe un comité anti-phoques, même si je ne les mets pas directement en cause", explique Lamya Essemlali, présidente de Sea Shepherd France, dans Le Parisien. 

Les phoques frappés violemment et tués

En janvier dernier, un premier phoque été retrouvé mort à Oye-Plage. L'animal avait vraisemblablement été tué d'une décharge en pleine tête, tirée à bout portant. Le 27 avril, les cadavres de deux autres phoques étaient retrouvés sur la plage du Touquet. Les deux mammifères portaient de nombreuses traces de coups et des impacts de plomb. 

Une enquête judiciaire est en cours, ouverte par le parquet de Boulogne-sur-Mer, pour destruction d'espèce protégée et actes de cruauté. 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !