Paris : une touriste ébouillante son fils de 11 ans pour le forcer à danser

Une touriste malaisienne a été placée en garde à vue ce jeudi pour avoir brûlé son enfant de 11 ans afin de le forcer à effectuer des pas de danse...

Le cas de maltraitance a été signalé aux autorités par le réceptionniste de l'hôtel parisien où séjournaient une touriste de nationalité malaisienne et son enfant, âgé de 11 ans. Constatant des marques de brûlures sur le jeune garçon, l'employé a prévenu la police et la Malaisienne de 46 ans a été interpellée ce jeudi 14 décembre à Paris, dans la soirée. 

Quant à l'enfant, gravement brûlé, il a été hospitalisé en pédiatrie à l'hôpital Necker, où il se trouvait toujours jeudi soir. Placée en garde à vue pour "actes de torture et de barbarie sur mineur de moins de 15 ans par ascendant" lors d'une perquisition dans sa chambre d'hôtel, la mère de l'enfant a été déférée au Parquet de Paris en vue de l'ouverture d'une information judiciaire.

Ébouillanté pour avoir refusé de danser

Face aux enquêteurs, l'enfant qui séjournait avec sa mère à l'hôtel Adagio, dans le 15e arrondissement de la capitale, a expliqué que celle-ci lui avait renversé intentionnellement de l'eau bouillante dessus, car il refusait de danser devant elle. L'enfant de 11 ans, qui fait partie d'une troupe de danseurs professionnels, devait se produire dans la capitale française. 

C'est le réceptionniste de l'hôtel qui a remarqué le drame qui venait de se produire lorsqu'il a vu l'enfant déambuler en pyjama au rez-de-chaussée de l'établissement, apeuré. Alors que sa mère arrivait en lui criant de remonter dans la chambre, le jeune garçon s'est précipité vers l'employé. Ce dernier a alors constaté avec effroi qu'il présentait plusieurs traces de brûlures aux poignets, aux jambes ainsi qu'aux fesses. 

Rubriques

Société