Les parents d'Alexia Daval s'expriment pour la première fois depuis les aveux de leur gendre

Silencieux depuis les aveux de leur gendre Jonathann Daval, qui a avoué avoir tué leur fille en l'étranglant, les parents d'Alexia Daval s'expriment pour la première fois.

Un mois après les aveux de Jonathann Daval, les parents d'Alexia Daval prennent la parole. Le jeune homme de 34 ans avait reconnu en garde à vue avoir tué son épouse dans la nuit du 27 au 28 octobre, au domicile conjugal de Gray-la-Ville (Haute-Saône). Face aux enquêteurs, le timide informaticien avait soutenu ne pas avoir voulu la tuer, mais simplement la faire taire. Immédiatement, son avocat Me Randall Schwerdorffer avait chargé Alexia en la décrivant comme une jeune femme écrasante qui "pouvait avoir des accès de violence très importants". D'après lui, le couple connaissait de "fortes tensions" en raison de leurs difficultés à avoir un enfant.

"Notre fille n'était ni autoritaire, encore moins violente"

"C'est aberrant!", a réagi ce jeudi la mère d'Alexia Daval dans l'Est Républicain. "Je ne l'ai (Alexia) jamais vue en colère, ni avoir un quelconque accès de violence sur qui que ce soit. Jonathann et Alexia ont vécu un an à la maison, le temps de trouver une maison. Jamais nous ne les avons vus se disputer", a affirmé Isabelle Fouillot. "Notre fille n'était ni autoritaire, encore moins violente", a insisté son père, Jean-Pierre Fouillot, également interrogé par le journal.

D'après les résultats de l'autopsie, Alexia Daval, 29 ans, a été violemment frappée avant d'être étranglée à mains nues. "La mort a été donnée volontairement et non pas accidentellement", avait ainsi affirmé la procureure en charge de l'affaire, Edwige Roux-Morizot.

Rubriques

Société