Des milliers d’ougandaises (pays d’Afrique centrale) ont fait savoir qu’elles entamaient « une grève du sexe » pour « punir  les maris paresseux, dépensiers et irresponsables ». 

Ce qui était au départ une blague lancée par le magazine ougandais Amina s’est répandu comme une traînée de poudre.

Mais la suite du mouvement laisse perplexe : certaines épouses exigent désormais d’être payées pour un rapport sexuel si le mari ne change pas de comportement.

A quand une carte de fidélité pour bénéficier de réductions ?

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !