Osaka : une Japonaise avoue avoir coulé ses nourrissons dans du béton

Une Japonaise s'est rendue à la police après avoir avoué avoir tué quatre de ses enfants dès leur naissance dans les années 90.

L'histoire est à peine croyable. Une quinquagénaire s'est livrée à la police le 20 novembre dernier en expliquant être à l'origine de la mort de quatre de ses enfants. C'est à Osaka que se déroule ce fait-divers abominable.

Une femme d'une cinquantaine d'années a avoué avoir coulé quatre nouveaux nés dans du béton de 1992 à 1997. Les sceaux dans lesquelles elles auraient commis ses exactions ont été retrouvés chez elles et sembleraient contenir des ossements humains. Ils ont été découverts dans l'appartement dans lequel vit la suspecte avec son fils.

Les circonstances de la mort des nourrissons restent à déterminer

La tueuse présumée a évoqué des soucis financiers pour expliquer ses gestes. De plus, la solitude de la quinquagénaire la plaçait dans une précarité qu'elle n'aurait su gérer avec des enfants a-t-elle assuré aux enquêteurs.

Cependant, la police d'Osaka cherche maintenant à trouver les causes de la mort des nourrissons afin de savoir s'ils étaient mort-nés ou si la femme les a tués en les coulant dans le béton. Pour l'instant, personne n'a réussi à déterminer les raisons pour lesquelles cette mère de famille a décidé de se rendre à la police vingt ans après les meurtres alors que personne n'était au courant de son histoire. 

Rubriques

Société