Nouvelle-Zélande : éruption volcanique

Le volcan de White Island est entré en éruption, ce lundi 9 décembre, alors qu’une centaine de touristes se trouvait à proximité. Il a provoqué la mort de 5 personnes et la disparition d’un groupe de 10 personnes.

La police a rapporté qu’une cinquantaine de personnes se trouvait à proximité du volcan et qu’une partie a pu être ramenée sur la terre ferme mais que plusieurs d’entre eux se trouvaient toujours sur place. Les autorités expliquent dans un communiqué qu’il était bien trop dangereux de mener des opérations de sauvetage sur l’île.

Le sous-commissaire John Tims a annoncé que : « Dix-huit personnes sont actuellement soignées pour des blessures, certaines ayant été gravement brûlées ». Il précise également être sans nouvelles d’un groupe d’au moins dix personnes resté sur l’île après l’éruption qui s’était produite à 14h11 (2h11, heure de Paris). Selon la Première ministre Jacinda Arden de nombreux touristes se trouvaient sur ou autour de l’île. Certains sont portés disparus : « c'est une situation qui évolue et bien sûr toutes nos pensées vont aux personnes concernées ».

Le volcan se situe sur une petite île inhabitée au nord du pays. Bien que le volcan soit situé sur une île inhabitée, il accueille environ 10 000 visiteurs par an. Mais ce dernier entre en éruption régulièrement. La dernière fois était en 2016. Selon l’agence gouvernementale GeoNet, il est le plus actif de tout l’archipel néo-zélandais.

Rubriques

Société