Nouvelle charge de Manuel Valls contre Edwy Plenel et le Bondy Blog

Manuel Valls était l'invité de "Quotidien" mardi soir et il a violemment chargé Edwy Plenel et ses amis considérant qu'ils n'étaient "pas républicains du point de vue de l'idée qu'on se fait de la République".

Il en a remis une couche. Invité de Yann Barthès, l'ancien Premier ministre a encore critiqué le Bondy Blog, Edwy Plenel, ainsi qu'une partie de la gauche intellectuelle, les accusant de "complaisance à l'égard de l'islam politique, de l'islamisme".

Il y a quelques jours, Manuel Valls avait déjà accusé publiquement le patron de Mediapart de "complicité" avec Tariq Ramadan. L'islamologue est accusé de viol par plusieurs femmes

Manuel Valls a continué sur sa lancée mardi soir dans Quotidien. "Une partie de la gauche ou de l'extrême gauche a été complaisante à l'égard de l'islam politique, de l'islamisme. On le trouve aussi dans la presse. J'ai cité clairement le Bondy Blog, on le trouve avec Edwy Plenel dans son livre 'Pour les musulmans', il enferme les musulmans dans une définition, ce sont les damnés de la terre. Donc d'une certaine manière on peut comprendre parfois qu'un certain nombre d'entre eux passent à l'acte. [...] C'est une vision très dangereuse", a-t-il déclaré.

Manuel Valls vs Edwy Plenel

Le député de l'Essonne poursuit ses accusations contre Edwy Plenel, sous-entend même qu'il pourrait être en partie responsable des agressions sexuelles dont est accusé Tariq Ramadan. "Quand Plenel dit que Tariq Ramadan est un penseur 'très important, avec lequel je suis d'accord avec pratiquement tout', moi ça me pose un problème sur le fond. [...] Oui, il a utilisé sa position d'intellectuel, de prédicateur pour abuser".

Alors que Yann Barthès lui demandait s'il considérait qu'"Edwy Plenel et ses amis" n'étaient "pas républicains", Manuel Valls répond : "Je crois qu'ils ne le sont pas du point de vue de l'idée qu'on se fait de la République, incontestablement. (...) Leur défense de Tariq Ramadan et de personnages qui ont essayé de faire rentrer des gens dans l'espace – je pense à Dieudonné, à Soral, à ceux qui voulaient faire la synthèse entre l'antisémitisme qui venaient de l'extrême droite (je pense à Soral) et à l’antisionisme qu'on retrouve dans un certain nombre de quartiers... Je pense que sur les valeurs, certains sont perdus, et largement perdus, depuis un moment.”

Rubriques

Société