Le nouveau nom du FN serait déjà pris : procès en vue pour Marine Le Pen ?

Marine Le Pen, réélue à la tête du parti ce dimanche, a proposé de renommer ce dernier "Rassemblement national". Un nom qui serait en réalité déjà pris...

Marine Le Pen aurait-elle manqué d'imagination en proposant de renommer le parti frontiste "Rassemblement national" ? Tout juste réélue à la tête du parti fondé par Jean-Marie Le Pen, elle s'attire déjà des problèmes en proposant un nom censé conjurer la méfiance des électeurs potentiels vis-à-vis de son parti. Or, comme l'explique L'Opinion, cette appellation aurait déjà été déposée auprès de l'Institut national de la propriété intellectuelle. Et son propriétaire n'a aucunement l'intention de la céder à Marine Le Pen.

Igor Kurek, propriétaire du nom "Rassemblement national", se définit comme un Gaulliste et ancien proche de Charles Pasqua. Il est à la tête d'un mouvement souverainiste : Le Rassemblement pour la France. Sur Twitter, il ne s'est pas fait prier pour moquer l'amateurisme de Marine Le Pen, qui n'a même pas pris le temps de vérifier la disponibilité de l'appellation, ou bien peut-être se moque-t-elle que le nom soit déjà déposé auprès de l'INPI. «La réalité: c'est que le Rassemblement national (RN) existe déjà... et continuera d'exister en présentant notamment des listes aux municipales de 2020. Le RN est de droite gaulliste et républicaine, le FN est d'extrême droite. Le FN ne sera jamais le RN et le RN ne sera jamais le FN», peut-on lire dans le communiqué d'Igor Kurek.

Mais Marine Le Pen n'a pas pour autant l'intention de renoncer à cette appellation. Contactée par RTL, elle a assuré que le nom "Rassemblement national" avait été déposé par son parti en 1986. La décision appartient maintenant à l'INPI, qui va devoir trancher en consultant ses archives. 

Rubriques

Société