Notre-Dame-des-Landes : Maxime, blessé à la main, a bien ramassé la grenade

Ce jeudi, l'avocat du jeune homme qui a eu la main arrachée par une grenade lacrymogène sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes a reconnu que son client avait bien ramassé l'engin, tout en contestant le fait qu'il s'apprêtait à le jeter sur les gendarmes...

L'enquête sur les circonstances de l'accident, qui a valu à un jeune homme de perdre sa main lors d'affrontements avec les gendarmes à Notre-Dame-des-Landes, avance. Alors que les zadistes contestent la version avancée par les gendarmes, l'avocat de Maxime, le manifestant de 21 ans blessé dans l'explosion d'une grenade lacrymogène, a pris la parole ce jeudi 24 mai, pour livrer une troisième version des faits. 

« Il n’a jamais eu l’intention de jeter cette grenade sur les forces de l’ordre »

« Des charges très fortes ont eu lieu de la part des forces de l’ordre ce qui l’a fait rebrousser chemin. Là, il va ramasser une grenade avec une idée, celle que ce sera une munition de moins pour les gendarmes », a expliqué Me Hervé Gerbi lors d’un point presse. « Il n’a jamais eu l’intention de jeter cette grenade sur les forces de l’ordre », a assuré l'avocat. 

Mercredi, le procureur général de la cour d'appel a assuré que la version des forces de l'ordre était véridique. Les gendarmes expliquaient que lors d'affrontements avec les zadistes, le jeune opposant avait ramassé la grenade GLI F-4 qui venait tout juste d'être tirée, dans l'intention de la jeter sur les forces de l'ordre. C'est au moment même où Maxime aurait tenu la grenade à pleine main que celle-ci aurait explosé. Le blessé a dû être amputé de la main droite. 

Rubriques

Société