Les autorités, qui sont parvenues à détruire la trentaine de squats visés sur la ZAD, s'emploient maintenant au déblaiement de la zone. 

L'opération d'évacuation de Notre-Dame-des-Landes toucherait-elle à sa fin ? Ce jeudi 12 avril, quatrième jour d'expulsions, le nombre de squats détruits par les forces de l'ordre s'élève à 29 sur un objectif de 30. La première phase menée à bien, les autorités s'emploient ce vendredi à déblayer la zone des nombreux détritus causés par la destruction des squats, qui ne sont maintenant plus que des bouts de bois et autres déchets entassés.

Les camions bennes évacuent les déchets

La plupart des accès à la ZAD ont donc été bloqués afin de permettre aux camions bennes de procéder à l'enlèvement des déchets. Une opération qui a commencé dès la nuit du mercredi au jeudi, dans un calme relatif. Seuls trois gendarmes ont été légèrement blessés. Ce jeudi, aucun affrontement n'a été signalé. 

Des affrontements violents

Pourtant, l'opération débutée ce lundi, premier jour des opérations, avait commencé par de violents affrontements entre les zadistes et les gendarmes. En quatre jours d'opérations, 32 gendarmes ont été blessés et 11 zadistes ont été interpellés. Un squatteur aurait été blessé selon la colonnelle Karine Lejeune. L'équipe médicale des zadistes dénombre pour sa part une trentaine d'occupants blessés, dont deux qui seraient actuellement hospitalisés.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !