Nordahl Lelandais veut sortir de prison

Alors que la mère de la petite Maëlys affirme avoir reconnu sa fille sur les images de vidéosurveillance, Nordhal Lelandais, principal suspect dans cette affaire et écroué depuis fin août, a déposé une demande de remise en liberté...

Bien qu'il n'ait quasiment aucune chance de l'obtenir, Nordahl Lelendais a demandé sa libération dans l'affaire de la disparition de Maëlys. Une demande à laquelle le procureur a déjà fait savoir qu'il s'y opposait "évidemment".

Il est donc fort probable que l'ancien militaire, également mis en examen dans la mort du caporal Arthur Noyer, reste en détention. Ce qui vaudrait sûrement mieux pour lui étant donné la vindicte populaire à son égard, comme en témoignent les nombreux commentaires d'internautes, en colère depuis l'annonce de sa demande de libération et qui appellent à le "lyncher" s'il s'avérait qu'il soit remis en liberté. Une colère d'autant plus exacerbée que depuis le début, Nordahl Lelandais, que tout accuse, se mure dans le silence et ne cesse de se dire innocent. 

Une innocence évidemment défendue par ses avocats, qui demandent donc à ce que leur client soit effectivement libéré de sa cellule de la prison de Saint-Quentin Fallavier, en Isère. C'est d'ailleurs dans cet esprit que Me Jakubowicz avait déjà déposé une procédure en annulation concernant les premières auditions du suspect face aux enquêteurs, qui n'avaient pas été filmées comme l'exige pourtant la procédure. Une requête acceptée le 30 novembre dernier.

La mère de Maëlys reconnaît sa fille dans la voiture du suspect

Autre fait accablant pour Nordahl Lelandais. Le Parisien rapporte que la mère de la fillette disparue en août dernier lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin (Isère) aurait formellement reconnu son enfant sur les images de vidéosurveillance montrant le suspect au volant de sa voiture le soir du présumé rapt, une forme blanche à ses côtés. C'est cette forme blanche que les enquêteurs suspectent de n'être autre que la petite Maëlys, qui ce soir-là portait une robe blanche. Une intime conviction partagée par la mère de la petite fille, certaine d'avoir reconnu sa fille sur le siège passager de l'Audi A3, identifiée comme étant celle de Nordahl Lelandais. Elle aurait notamment reconnu un détail en particulier : la bretelle de la robe de Maëlys...

Rubriques

Société