Nordahl Lelandais reste hospitalisé en unité psychiatrique

Le détenu, passé aux aveux dans l'affaire Maëlys et mis en examen pour l'assassinat d'Arthur Noyer, est hospitalisé en unité psychiatrique depuis vendredi soir. 

Nordahl Lelandais, 34 ans, est toujours hospitalisé en unité psychiatrique dans la région lyonnaise. L'ancien militaire, qui a avoué avoir tué la petite Maëlys, a été admis "par précaution" dans le centre hospitalier du Vinatier, à Bron (Rhône). Alors qu'il avait un temps était question de le ramener en cellule ce lundi soir, les médecins ont finalement décidé que son état nécessitait un maintien en Unité hospitalière spécialement aménagée (UHSA). Une unité conçue pour recevoir les détenus en souffrance psychologique. 

Mercredi dernier, Nordahl Lelandais a avoué avoir assassiné la petite Maëlys, disparue depuis fin août lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin, en Isère. Après avoir découvert, le même jour, le crâne et un os de la fillette, les enquêteurs ont retrouvé le lendemain la quasi-totalité du corps de l'enfant. Pour l'heure, les circonstances de sa mort demeurent floues, Nordahl Lelandais ne souhaitant pas donner aux enquêteurs davantage de précisions. 

Depuis 2002, les détenus peuvent demander leur transfert en unité psychiatrique si leur état le nécessite, sur avis du personnel médical. Nordahl Lelandais, incarcéré depuis le 3 septembre dernier et sa mise en examen pour "enlèvement, séquestration ou détention arbitraire de mineur de 15 ans", se trouvait à la prison de Saint-Quentin-Fallavier, isolé des autres prisonniers. Il souffrirait d'importantes crises d'angoisse, ce qui aurait motivé son transfert au centre hospitalier du Vinatier, où il fait l'objet d'une importante surveillance. 

Rubriques

Société