Ne nous y trompons pas

Le coup de pression (fiscal ou juridique) récent de la Chine ou des US contre leurs géants de la tech ne doit pas être surestimé. En Chine, l’amende record de 2,3Mds€ pour pratiques monopolistiques  infligée ce matin à Alibaba ne vise aucunement à détruire un champion national. Tout au plus à permettre une« reprise en main » par Pékin afin de faire des BATX (Baidu, Alibbaba, Tencent, Xiaomi) devéritables « bras armés du pouvoir » sans créer trop de dommages : Alibaba prévient ce matin que la sanction « n’aura pas de conséquences négatives » sur son activité. Aux États-Unis si Biden pousse désormais pour un niveau minimal d’impôt sur les sociétés à l’échelle mondiale, il propose une fourchette d’IS de 15-17 %, soit -- comme les choses sont bien faites ! –exactement le pourcentage qu’ont payé les GAFAM sur leurs profits dans le monde depuis 10 ans (16 %). Conclusion : on ne change rien. Ne nous y trompons pas : ni la Chine, ni les US ne vont prendre le risque d’abîmer leurs géants de la teck et de livrer ce secteur stratégique à l’ennemi (américain/chinois).

Rubriques

Société