Nancy : disparition inquiétante d'un couple et de ses deux enfants

Dans la banlieue nancéienne, en Meurthe-et-Moselle, une famille demeure introuvable depuis le 28 avril dernier. La police a lancé un appel à témoins. 

La police nationale a ouvert une enquête pour disparition inquiétante et lancé un appel à témoins pour tenter de retrouver la trace de quatre membres d'une même famille, originaires de Laxou, en Meurthe-et-Moselle. 

Les enquêteurs tentent de comprendre comment la famille Da Silva, qui se compose de Stéphane, le père de 46 ans, Nathalie, la mère de 42 ans, et leurs deux enfants, Maxime, 13 ans, et Melyssa, 6 ans, ont pu disparaître depuis le 28 avril dernier.

Deux gros hématomes sur le torse du père

D'après L'Est Républicain, ce sont les deux enfants aînés du père, issus d'une première union, qui ont donné l'alerte car ils n'arrivaient plus à joindre la famille depuis trois semaines. L'aînée de la fratrie a vu les deux plus jeunes enfants pour la dernière fois le 24 avril, lorsqu'elle les a emmené à la foire. Ce jour-là, la jeune femme dit avoir remarqué deux gros hématomes sur le torse de son père. « Il m’a dit qu’il s’était blessé en jouant au foot avec son fils, mais je n’y croyais pas trop », explique-t-elle.

Depuis le 28 avril, les téléphones portables des parents ne répondent plus. Le 2 mai dernier, lorsque la fille aînée s'est rendu au domicile de son père, elle a trouvé une maison dont la serrure avait été forcée. A l'intérieur, les lieux avaient visiblement été fouillés. Inquiète, elle a alors aussitôt prévenu la police. « On a retrouvé près de 200 fioles de méthadone (un médicament de sevrage ou de substitution prescrit aux toxicomanes) dans un placard. Visiblement, mon père ne prenait pas son traitement », précise la jeune femme, qui rapporte avoir également retrouvé des numéros de téléphone et des annotations de pesées, laissant à penser que le père de famille était lié à un trafic de stupéfiants. 

Alors, départ précipité, enlèvement, séquestration, meurtres ? A ce stade de l'enquête, les enquêteurs n'écartent aucune piste. Les personnes ayant des renseignements à fournir à la police peuvent le faire en contactant le 17 ou bien le 03.83.17.27.53.

Rubriques

Société