Moselle : condamné pour avoir laissé son chien mourir de faim

Lundi dernier, le tribunal de Thionville a condamné un homme pour avoir laissé son chien mourir de faim. Ce dernier a reçu une lourde peine pour cet acte de cruauté.

Les faits remontent au mois de novembre. Une triste découverte va marquer les policiers de la commune de Hayange, en Moselle. Dans un appartement du centre-ville, ils découvrent en effet un dogue argentin dans un état squelettique.

Laissé pendant des jours sans la moindre nourriture, le pauvre animal est finalement mort de faim. C’est un des voisins du quartier qui avait lancé l’alerte contre son propriétaire, dénonçant l’état de faiblesse du dogue argentin.

Lors de son jugement, le propriétaire a reconnu les faits et a plaidé coupable. L’homme a écopé de trois mois de prison avec sursis et de 750 euros de dommages et intérêts. Cette somme sera reversés aux trois associations de protection animale qui se sont porté civile lors du procès : la SPA, la fondation Brigitte Bardot et la fondation 30 Millions d’amis. L’homme a également écopé d’une interdiction à vie d’avoir un animal de compagnie. Malgré ses aveux complets, il n’a cependant pas précisé les raisons de cet acte barbare.

Rubriques

Société