Mort de quatre chiens dans le Vaucluse : « on a une très bonne piste »

Suite à la découverte de cadavres de quatre chiens à Mirabeau (Vaucluse), une association de protection des animaux a lancé un appel à témoins. Une initiative récompensée seulement trois jours plus tard. 

Un appel à témoins fructueux

Le weekend dernier, les quatre cadavres avaient été découverts dans des sacs poubelle. Les chiens étaient seulement âgés de six à sept mois. Suite à cette triste découverte, l’association Les amis de Sam avait lancé un appel à témoins sur Facebook. C’était d’ailleurs la toute première fois que l’association lançait un appel de ce genre.

Après seulement trois jours et 90000 partages, les membres de l’association pensent avoir retrouvé le propriétaire de ces pauvres bêtes. Aurélie Abeille, vice-présidente de l’association, a en effet déclaré au 20 Minutes : « nous avons une très bonne piste ». 

« On s’est dit : "Quatre chiens comme ça, qui disparaissent du jour au lendemain, ça ne doit pas passer inaperçu vis-à-vis du voisinage" », continue-t-elle. 

Un particulier suspecté

Grâce à cet appel à témoins en effet, un voisin aurait identifié la famille à laquelle les chiens appartenaient. Aurélie Abeille poursuit : « on va maintenant vérifier, avec la gendarmerie, que le signalement est le bon ».

Ces quatre chiens appartenaient sûrement à un particulier qui comptait vendre les chiots. « Mais ça n’a pas fonctionné et comme à six sept mois ils commencent à coûter cher en nourriture, les gens ont préféré les tuer » a déclaré la présidente des Amis de Sam, Sylvie Roche sur France Bleu Vaucluse.

Une enquête est en cours

Les gendarmes vont maintenant mener l’enquête afin de trouver les responsables de ces actes de maltraitance. Le code pénal prévoit jusqu’à deux ans d’emprisonnement, ainsi que 30000 euros d’amende en cas de cruauté envers un animal de compagnie.

Une autopsie a été pratiquée par un vétérinaire, qui n’a cependant pas réussi à déterminer la cause de la mort des quatre jeunes chiens. Mais le fait que les mâchoires des animaux soient crispées indique qu’ils ont souffert. Il est probable que les animaux aient été étouffés ou empoisonnés.

Rubriques

Société