Miss France financée par l'argent public

Samedi soir prochain aura lieu l'élection de Miss France 2019 au Zénith de Lille. Une cérémonie organisée et retransmise par la chaîne privée TF1. Or, c'est bien le contribuable qui prendra en charge une bonne partie de l'évènement...

D'après La Voix du Nord, qui a eu accès à la convention du partenariat conclu entre l'Organisation Miss France, la Ville de Lille, la Métropole européenne de Lille et la région, bien que la cérémonie soit organisée par TF1, les frais qu'elle engendre seront en majeure partie financés par de l'argent public.

Restauration, hôtellerie, tout y passe !

Le règlement du concours prévoyant que la cérémonie se déroule dans la région de la Miss sortante, en l'occurrence Maeva Coucke, c'est donc au Zénith de Lille que l'élection de la nouvelle Miss aura lieu, le week-end prochain. Et le contribuable prendra en charge la location de la salle de spectacle, la facture d'électricité et les frais d'hébergement des 30 Miss en compétition et de leurs accompagnants en hôtel 4 étoiles pendant 17 jours.

La facture risque donc d'être salée, mais elle ne s'arrête pas en si bon chemin. L'argent public servira également à financer la location d'une salle de répétition de 500m2 au palais Rameau ainsi que les frais de restauration de tout ce petit monde durant... 15 jours. Même l'impression des billets d'entrée sera financée par le contribuable !

Si la ville de Lille enregistrera sûrement des retombées économiques grâce à cette compétition, le contribuable, quant à lui, n'y gagnera strictement rien si ce n'est la "fierté" d'avoir participé à la continuité d'une élection où des femmes-objets défilent sur une scène, tout sourire...

Rubriques

Société