Microplastiques dans un morceau de banquise

Une équipe de scientifiques a prélevé un morceau de banquise, qui aurait dérivé depuis le nord du Groenland jusqu’au Passage du Nord-Ouest. En l’examinant, ils y ont découvert des microplastiques.

“Nous ne nous attendions pas à trouver autant de plastique, nous avons été choqués”, explique Alessandra D’Angelo, de l’université de Rhode Island. Après un voyage de 18 jours en compagnie d’autres chercheurs, elle témoigne de la découverte choquante : “Il y en a tellement et de toutes sortes, des billes, des filaments, du nylon…”. Cette mission menée par Brice Loose, océanographe, ne se concentre pourtant pas sur la pollution du plastique. L’un des principaux objectifs est de savoir si la fonte de la banquise pourrait augmenter la concentration du méthane dans l’atmosphère.

Mais finalement, les plastiques ont attiré l’attention des chercheurs : “L’omniprésence du plastique, ça a été pour nous comme un coup de poing dans le ventre”, confie Brice Loose. Selon une étude rendue publique jeudi dans Science Advances, les microplastiques ou les microfibres sont emmenés jusqu’en Arctique par les vents et retombent sous forme de neige. Chaque année, environ 8 millions de tonnes de plastiques polluent les océans.

Rubriques

Société