Au Mexique, les policiers de toute une ville ont été interpellés et désarmés après le meurtre d'un candidat à la mairie. 

Suite au meurtre de Fernando Angeles, candidat à l'hôtel de ville, tous les policiers d'une petite ville mexicaine ont été arrêtés et désarmés, puis transférés dans un endroit tenu secret. Les forces de l'ordre n'ont pas encore précisé si leur arrestation était liée au meurtre du candidat. "Les 28 policiers sont interrogés pour procéder conformément au droit, à une enquête sur la participation à des actes de violation des règles de la profession", a simplement fait savoir le secrétariat de la Sécurité de l'état mexicain du Michoacan. 

Près de 70 assassinats par jour au Mexique

Jeudi dernier, Fernando Angeles a été tué par balle, au lendemain du meurtre d'Omer Gomez, qui était également candidat à la mairie d'une autre ville de ce même état. Le 14 juin dernier, le maire de Taretan, toujours dans l'état du Michoacan, avait également été tué. 

Au Mexique, plus de 25.300 homicides ont été recensés en 2017, soit près de 70 assassinats par jour. Depuis le début de la campagne pour les élections générales du 1er juillet, plus d'une centaine d'élus ont été tués, hommes et femmes confondus. 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !