Un meurtrier chinois demeure silencieux pendant 12 ans et en devient muet

Par peur de dévoiler par inadvertance la vérité sur le meurtre qu'il avait commis, un Chinois s'est muré dans le silence pendant 12 ans, ce qui l'a rendu complètement muet.

Le karma fait bien les choses. Alors qu'en 2005, il tue l'oncle de son épouse lors d'une violente altercation au sujet d'un loyer à payer, Zeng se mure dans le silence durant sa fuite par peur de dire quelque chose qui pourrait le trahir et le conduire en prison. Il change de province et trouve un travail en temps qu'ouvrier tout en prétendant être muet. Après que les autorités locales aient découvert que l'homme n'avait pas de pièces d'identité, ceux-ci font passer des tests ADN à Zeng afin de découvrir qui il est réellement. C'est ainsi qu'il est démasqué et que le meurtre qu'il a commis douze années auparavant refait surface.

Des aveux par papier

Au moment de passer aux aveux, Zeng semble toujours jouer la comédie puisqu'il ne prononce pas un mot. "Après 12 années de mutisme, il n'arrive plus à parler", explique un journal local. "En ne parlant pas, je ne risquais pas de dire une bêtise", a confié par écrit le chinois âgé de 45 ans. S'il a tenté d'échapper à la justice pendant si longtemps, c'est parce que le meurtre est passible de la peine de mort en Chine, et c'est ce qu'encourt aujourd'hui Zeng pour avoir assassiné l'oncle de sa femme.

Rubriques

Société