Meurtres en série à l’arbalète

Après la découverte de trois personnes tuées à l’arbalète samedi dernier dans le sud de l’Allemagne, les policiers ont découvert deux nouveaux corps inanimés, dans un appartement de l’une des trois premières victimes.

Les premiers corps ont été découverts dans une chambre d’hôtel à Passau en Bavière samedi dernier. Lors de leur arrivée sur les lieux, les policiers ont retrouvé les trois corps percés par des carreaux d’arbalète. Les victimes étaient deux femmes de 30 et 33 ans et un homme de 53 ans. L’une des deux femmes était originaire de Gifhorn en Basse-Saxe.

C’est précisément dans l’appartement de l’une des trois victimes de ce week-end, en Basse-Saxe, que les policiers ont découvert deux nouvelles victimes. A l’heure actuelle, la police n’a pas donné plus de détails sur les circonstances de la mort de ces deux nouvelles personnes.

Pour comprendre le lien entre les victimes et les raisons de leur assassinat, une enquête a d’ores-et-déjà été ouverte. L’arme du crime pour les trois premiers meurtres, une arbalète, interroge particulièrement les enquêteurs. Le porte-parole de la Fédération allemande de tir rappelle que ce type d’armes est vente libre, et ce, dès l'âge de 18 ans.

Rubriques

Société