Meurtre d'Angélique : Wauquiez veut rendre "la castration chimique obligatoire pour les violeurs"

Le patron des Républicains, interrogé par "20 Minutes", a plaidé pour un durcissement des sanctions et des contrôles à l'encontre des personnes condamnées pour viol. 

Pour Laurent Wauquiez, les prédateurs sexuels qui ne restent pas en prison "doivent subir une castration chimique". Interviewé par 20 Minutes suite au meurtre d'Angélique, une adolescente violée et tuée par un homme déjà condamné pour viol, le patron des Républicains a plaidé pour un durcissement des sanctions à l'encontre des personnes coupables d'agressions sexuelles. 

"Ce qui m’importe, c’est la protection des victimes, pas les droits des violeurs"

"Ce qui m’importe, c’est la protection des victimes, pas les droits des violeurs. Aujourd’hui, la castration chimique se fait à la demande du violeur lui-même, c’est absurde, a dénoncé Laurent Wauquiez. Il faut que le juge puisse l’imposer au violeur, avec un accompagnement médical et psychiatrique. Et si le violeur refuse, alors il devra rester en prison, en rétention de sûreté."

David Ramault, le meurtrier présumé d'Angélique Six, a avoué avoir violé et tué l'adolescente, car il avait très envie d'elle. Ce chauffeur de bus de 45 ans, marié et père de famille, avait déjà été condamné en 1996 pour "viol avec arme" et "attentats à la pudeur aggravés". Il était inscrit au fichier judiciaire automatisé des auteurs d'infractions sexuelles ou violentes.

Rubriques

Société