Meurtre d'Angélique : une ancienne victime de David Ramault témoigne

Le meurtrier présumé de l'adolescente de 13 ans, dont le corps a été retrouvé sur un chemin forestier, avait déjà été condamné pour viol sur mineure avec violences. L'une de ses victimes témoigne. 

Le 26 mars 1996, David Ramault été condamné par la cour d'assises du Nord pour "viol avec arme sur mineure de moins de 15 ans", "attentats à la pudeur aggravés" et "vol avec violence". À l'époque déjà, l'homme avait évoqué des « pulsions irrésistibles ». L'une de ses victimes s'est confiée à LCI.

Le 14 janvier 1994, David Ramault s'attaque à elle, en pleine rue : « Je partais travailler, j’aillais prendre mon bus. Un monsieur, derrière moi, m’a attrapée avec un cutter qu’il m’a mis sur la gorge. J’ai cru qu’il voulait voler mon sac donc je l’ai jeté. Mais en fait, il a dit qu’il voulait m’emmener en dessous du pont… », se souvient-elle.

« C’est impardonnable qu’ils l’aient laissé sortir comme ça. Il faut qu’il soit mis en prison, mais qu’il n’en sorte plus »

Interpellé après les faits, David Ramault qui n'a que 21 ans expliquera aux enquêteurs avoir agit sous le coup de « pulsions irrésistibles ». Il ne voulait pas voler sa victime, mais lui imposer des attouchements sexuels. Des passants avaient réussi à mettre fin à cette agression.

La victime, qui a maintenant 74 ans, peine à imaginer la terreur qu'a dû ressentir Angélique : « J’ai des petits-enfants, souffle-t-elle. C’est impardonnable qu’ils l’aient laissé sortir comme ça. Il faut qu’il soit mis en prison, mais qu’il n’en sorte plus. »

Rubriques

Société