Meurtre d'Alexia Daval : son mari Jonathann entendu par le juge d'instruction

Pour la première fois depuis sa mise en examen fin janvier pour le meurtre de son épouse, Jonathann Daval, qui a reconnu l'avoir étranglée, a été entendu par le juge d'instruction en charge de l'affaire, a-t-on appris ce mardi. 

Il a été auditionné par le juge vendredi 9 mars pendant environ une heure et demie. Face au magistrat instructeur, l'informaticien de 34 ans a maintenu les propos qu'il avait soutenus le dernier jour de sa garde à vue, le 30 janvier, déclarant que la mort de sa femme était accidentelle, rapporte une source proche du dossier.

Le suspect avait alors reconnu avoir tué son épouse, Alexia Daval, 29 ans, lors d'une dispute conjugale au domicile du couple de Gray-la-Ville. L'informaticien décrit comme timide avait alors souligné ne pas avoir voulu la tuer, qu'il s'agissait d'un accident et qu'il avait étranglé sa femme en tentant de la "maîtriser". Selon ses avocats, le couple connaissait de fortes tensions à cause de leur impossibilité actuelle à avoir un enfant. 

"La mort a été donnée volontairement et non pas accidentellement"

D'après l'autopsie pratiquée sur le corps d'Alexia Daval, celle-ci a été violemment frappée puis étranglée à mains nues. "La mort a été donnée volontairement et non pas accidentellement", avait souligné en conférence de presse la procureure de la République de Besançon. 

Jonathann Daval continue également de contester avoir brûlé le corps de son épouse, retrouvé en partie calciné fin octobre, dans un bois non loin du domicile du couple. 

Rubriques

Société