Meurtre d’Alexia Daval : de nouveaux éléments concernant les aveux de son mari

La défense de Jonathann Daval, qui est passé aux aveux ce mardi, était interrogée ce mercredi matin sur BFMTV. Les avocats de l’informaticien de 34 ans ont détaillé comment leur client en était venu à avouer le meurtre de sa compagne.

Interviewée ce mercredi matin sur BFMTV, Me Ornella Spatafora, avocate de Jonathann Daval, est revenue sur les aveux de son client lors de sa garde à vue, qui avait été prolongée ce mardi 30 janvier. “Il devenait compliqué de contester certains choses. Sur nos conseils, il s'est levé vers les enquêteurs et s'est exprimé", a-t-elle expliqué.

Invité pour sa part sur RTL, Me Randall Schwerdorffer, le second avocat du mari d’Alexia Daval, a déclaré : "Il est soulagé d'avoir pu tout dire et même désolé de ne pas avoir parlé plus tôt (...). Très rapidement, au début de la garde à vue, on se rend compte qu'il y a des éléments accablants et objectifs contre Jonathann et notre position, à nous avocats, devient intenable. Soit Jonathann évolue, soit il n'évolue pas. C'est toute la différence entre quelqu'un qui prend conscience et quelqu'un qui s'enfonce dans le mensonge".

Selon Me Schwerdorffer, Jonathann Daval aurait alors dit : "Je vais vous expliquer les choses comme elles se sont passées", avant de détailler la soirée en question face aux enquêteurs. Cependant, l’informaticien décrit comme timide et discret nie toujours avoir mis le feu au corps de sa compagne après l’avoir tuée. "Je n'ai pas d'explications à ce sujet, Jonathann non plus. C'est au juge d'instruction de se pencher sur cet élément”, a ajouté l’avocat à ce sujet, tout en excluant l’hypothèse d’un éventuel complice.

“Vous voulez que je vous dise qu'Alexia était parfaite ? Alexia n'était pas parfaite”

"Il a l'étranglée, il a entraîné la mort sans l'intention de la donner... Il a été dépassé", a précisé Me Spatafora, tout en affirmant que son client avait “pensé à mettre fin à sa vie”. “Il y avait des relations très vives dans le couple dont mon client n'était pas à l'origine, a ensuite assuré Me Schwerdorffer. Vous voulez que je vous dise qu'Alexia était parfaite ? Alexia n'était pas parfaite mais ce n'est pas le procès d'Alexia pour autant. Je ne vais pas dire non plus que Jonathann n'est coupable de rien. Il l'a tuée et il sera condamné pour cela.”

Rubriques

Société