Une mère jugée pour avoir tenté d'étouffer son bébé à plusieurs reprises

Munie d'un coussin, la jeune femme aurait appuyé sur le visage de son bébé avec insistance, pendant plusieurs minutes...

Ce jeudi 25 janvier s'ouvre à Melun, en Seine-et-Marne, le procès d'une mère de famille soupçonnée d'avoir tenté d'étouffer sa petite fille au moins à quatre reprises, rapporte Le Parisien. Des faits qui remontent à 2014, lorsqu'en décembre, la mère de 37 ans appelle elle-même la police pour faire des aveux. Elle explique alors aux forces de l'ordre avoir tenté de tuer son nouveau-né le 11 février précédent, en maintenant un coussin sur son visage pendant plusieurs minutes. Elle voulait que ce dernier arrête ses pleurs incessants, explique-t-elle alors. Ce jour-là, la mère avait contacté les secours qui avaient établi un diagnostic de "mort subite du nourrisson".

Cependant, l'enquête ouverte suite à l'aveu de la jeune femme a révélé que le bébé avait été hospitalisé à trois reprises avant sa mort par étouffement, le 26 mars, le 15 avril et le 19 mai 2014, pour des "malaises respiratoires inexpliqués". À chaque fois, les professionnels de santé se sont révélés incapables de comprendre l'origine des malaises et leur répétition. La mère n'étant pas soupçonnée, son bébé lui était remis après chacune de ses hospitalisations. 

En réalité, la première tentative d'étouffement de l'enfant remonterait au 11 février 2014, ce qui laissera la petite fille gravement handicapée. Face aux enquêteurs, la mère a confié qu'elle avait tenté de l'étouffer à trois autres reprises, avançant qu'elle ne supportait pas de voir sa petite fille handicapée. Elle encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Rubriques

Société