McDonald's : elle découvre un morceau de gant tâché de sang dans son wrap !

Une habitante de Saint-Quentin-de-Baron dégustait tranquillement son wrap. Elle ne s'attendait certainement pas à mordre dans un morceau de gant en latex avec du sang à l'intérieur ! 

Audrey Walle a eu une bien mauvaise surprise la semaine dernière. Vendredi soir, son mari revenait du drive du McDonald de La Sauve dans le Créonnais. La mère de famille dégustait son wrap, jusqu'à ce qu'elle morde dans quelque chose d'étrange...  

« Quand j’ai sorti le morceau de ma bouche, j’ai déroulé deux morceaux de bout de doigt en latex avec du sang à l’intérieur », relate-t-elle. Les gants en latex sont généralement utilisés dans les chaînes de restauration par mesure d'hygiène et en cas de coupure. 

Un wrap en compensation 

Dégoutée, la Saint-Quentinaise décide d'appeler le restaurant. A l'autre bout du fil, un responsable, étonné, décide alors de lui offrir une bien maigre compensation : « mon interlocuteur disait ne pas comprendre, que ce n’était pas possible car de ce côté-là de la cuisine, on n’utilisait pas de gants. Puis il m’a proposé de revenir pour nous offrir un wrap ». 

Cette offre est loin d'être suffisante pour Audrey, qui se saisit des réseaux sociaux pour faire valoir sa mésaventure. Sur Facebook, elle partage une photo du gant en question. Le soir même, vers 23h, elle reçoit un message d'un responsable de McDonald, qui convient d'un rendez-vous téléphonique pour samedi soir à 18 heures. 

Audrey Walle découvre des morceaux de gants en latex couverts de sang

Le responsable et propriétaire de plusieurs McDonald en Gironde, appelle « pour s’excuser au nom de McDo et de toute son équipe ». Cette fois-ci, le responsable lui propose une visite des cuisines de la chaîne. Audrey Walle décide de porter plainte sur-le-champ. 

La direction s'excuse 

Scandalisée, la mère de famille s'attendait une fois de plus à un autre type de compensation« Si ça avait été une petite erreur, un morceau de papier retrouvé dans mon sandwich, je n’aurais rien dit » explique-t-elle. « Mais là, il y avait du sang. Qui me dit que la personne qui a saigné n’est pas atteinte du Sida, de l’hépatite ou d’une autre maladie. Un enfant aurait pu l’avaler. C’est inadmissible ». 

L'établissement a fait parvenir un communiqué, dont voici un extrait : « La direction du restaurant de Bordeaux La Sauve déplore vivement cet incident et a pris avec beaucoup d’attention l’émotion de la cliente. Nous tenons à présenter nos excuses à notre cliente pour la gêne occasionnée.[…] La direction met tout en œuvre pour qu’un tel incident ne se produise pas. C’est pourquoi nous avons à cœur de faire toute la lumière sur les faits ». 

Rubriques

Société