Maroc La Marine tue une migrante

D'après les autorités locales, la marine n'a eu d'autre choix que de tirer sur un "go fast" piloté par un Espagnol, qui refusait de s'arrêter...

Ce mardi, la Marine royale marocaine a ouvert le feu sur une embarcation à moteur, lancée à pleine vitesse, qui refusait de répondre aux sommations. Les tirs ont fait un mort : une Marocaine de 22 ans et quatre blessés, actuellement dans un état critique. 

Les blessés, quatre migrants qui se trouvaient à bord "voyageaient couchés et n'étaient pas visibles", ont annoncé les autorités locales par communiqué. Quant à la Marocaine de 22 ans, elle a succombé à ses blessures à l'hôpital. Elle était originaire de Tétouan, dans le nord du Maroc. Deux autres blessés sont originaires de la même ville, et le troisième migrant touché par les tirs vient d'Al-Hoceïma. Il a dû être amputé d'un bras et transféré à l'hôpital de Rabat. 

Au total, 25 personnes se trouvaient à bord de ce bateau, dont les passeurs, qui sont Espagnols. Le pilote espagnol, qui n'a pas été touché par les tirs, a été interpellé. Depuis le début de l'année 2018, l'Espagne a enregistré près de 40.000 arrivées de migrants par voie maritime et terrestre, selon l'Organisation internationale pour les migrants (OIM). Quant aux autorités marocaines, elles affirment avoir stoppé 54.000 tentatives de départ vers l'Union européenne, depuis janvier. 

Rubriques

Société