Marc Machin, ancienne victime d'erreur judiciaire, en garde à vue pour viol

Marc Machin, condamné pour meurtre puis finalement acquitté, est aujourd'hui accusé d'avoir violé une jeune femme à Paris, fin avril.

Marc Machin, connu pour avoir été la victime d'une erreur judiciaire, a été placé en garde à vue ce jeudi après-midi à Paris, pour viol sous la menace d'une arme, apprend-on de source judiciaire.

Le trentenaire est soupçonné d'avoir violé une femme le 24 avril dernier, dans le 11e arrondissement de Paris. L'ancien détenu aurait réussi à pénétrer dans le domicile de sa victime, puis l'aurait contrainte à un viol en la menaçant avec une arme. Marc Machin aurait ensuite pris la fuite, en emportant la carte bancaire de la jeune femme. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "viol sous la menace d'une arme, vol avec arme et escroquerie". 

Acquitté pour le meurtre de Marie-Agnès Bedot, Marc Machin sombre dans la délinquance

Marc Machin avait été condamné à 18 ans de prison pour le meurtre de Marie-Agnès Bedot, dans les Hauts-de-Seine en 2001. Il avait finalement été blanchi par la justice après qu'un SDF, le véritable meurtrier, se soit dénoncé en 2008. Libéré puis indemnisé à hauteur de 650.000 euros pour avoir passé injustement 7 ans derrière les barreaux, Marc Machin a par la suite sombré dans la délinquance et était condamné à plusieurs reprises pour des agressions sexuelles, des violences volontaires sur son ex-compagne et un recel de vol de téléphone portable.

Rubriques

Société